Un nouveau jour se lève en Ukraine…

A Kiev, la violence de ces derniers jours a cédé la place aux premiers changements engendrés par la révolution.

Après avoir hésité entre sanction et médiation, l’Europe retient sa respiration et croise les doigts pour que la destitution du président Ianoukovitch et la tenue d’élections anticipées en mai prochain soient plus qu’un espoir de pacification. Tiraillée entre un historique russe et un futur à l’européenne, l’Ukraine veut croire en son avenir même si le chemin pour sortir de la crise semble encore long.

Et dire que pendant tout ce temps, à Sotchi, on a continué à faire de la glisse alors que la réaction de la Russie, acteur incontournable dans cette crise, se fait attendre.