07/02/2007

Rassemblement contre l’enfermement d’enfants en centre fermé !!

Rassemblement le mercredi 07/02/2007 à 16 heures devant le Palais de Justice de Bruxelles, place Poelaert. Avec à 16h30, un macher de ballons par les enfants et à 17h, une marche aux flambeaux sur la place.

Pourquoi ?

Parce qu’en Belgique, les associations de défense des droits de l’Homme exigent depuis des années que soit mis fin à l’enfermement des enfants. Depuis des années, des associations nombreuses et variées réclament qu’on mette fin à ces mesures iniques, injustes et inutiles.
On ne compte plus les rapports et expertises qui confirment que l’enfermement cause de graves traumatismes aux enfants.
Le quotidien des enfants détenus en centres fermés pour étrangers c’est quatre murs, des clôtures, des gardiens, une tension permanente, des parents dépressifs ou révoltés, une cohabitation forcée avec des gens qu’on a pas choisi, une violence à tout le moins latente de tous les instants. Ceci, parfois pour plusieurs mois...

Rétroactes

Trois associations de défense des droits fondamentaux, à savoir DEI (Défense des enfants international), la Ligue des droits de l’Homme et le cire en concertation avec plusieurs avocats des enfants détenus, ont estimé devoir mener des actions beaucoup plus fermes et déterminées.
C’est pourquoi deux actions ont été introduites :
- Une procédure devant la Chambre du Conseil, introduite par chacune des familles détenues, avec l’aide de leur avocat, pour demander leur libération (et donc celle de la trentaine d’enfants qui sont actuellement détenus en centres fermés pour étrangers).
- Le dépôt d’une plainte avec constitution de partie civile. Cette plainte est dirigée contre X. Il reviendra au juge d’instruction de déterminer les responsabilités respectives à tous les niveaux de pouvoirs entre les fonctionnaires de l’Office des étrangers, les responsables politiques, les agents d’exécution, ...
Cette plainte se base sur :
- L’interdiction d’infliger un traitement inhumain ou dégradant,
- La détention arbitraire,
- L’ingérence dans la vie privée et familiale,
- Le non respect de l’intérêt de l’enfant,
- La coalition de fonctionnaire,
- La violation de l’obligation scolaire.

Le juge d’instruction devrait entamer son travail dans l’urgence. Chaque jour de détention est un jour de trop pour ces enfants innocents.

Une proposition de résolution a aussi été déposée par des députés PS et Ecolo demandant une enquête parlementaire indépendante et un audit des centres fermés par le Collège des médiateurs fédéraux.
En soutien à cette plainte nous appelons à un rassemblement devant le Palais de Justice ce 07/02/2007 à 16 heures et continuons à exiger
LA SUPPRESSION DE TOUS LES CENTRES FERMES !!
( art. 9 de la Déclaration universelle de droits de l’Homme )
L’ARRET DES EXPULSIONS !!
( art. 5 de la Déclaration universelle de droits de l’Homme )
LA LIBRE CIRCULATION ET INSTALLATION DES PERSONNES !!
( art. 13 de la Déclaration universelle de droits de l’Homme )


- Une organisation de la C.R.E.R.
http://regularisation.canalblog.com/

- Tél : 0496 40 33 09 - 0473 62 87 33