Quand les politiques twittent...

... les twitteurs lol :-D Pas toujours facile pour les personnalités politiques de maîtriser les réseaux sociaux. Surtout quand ces derniers se donnent à cœur joie d’user et d’abuser de leurs citations... La politique et les réseaux sociaux sont-ils les meilleurs amis du monde ?

Souvenez-vous, Yves Leterme n’avait guère brillé dans son usage de Twitter lorsqu’il invitait toute la twittosphère à aller prendre un café, ou suggérait des confidences lors d’un dimanche soir. En anglais, le mélange d’un message texte « text » et d’une connotation romantique « sex » donne le terme « sext », un tout nouveau qualificatif qui donne une image un peu olé-olé de la communication en ligne des politiques. Une représentation virtuelle qui ne dore pas vraiment leur image côté maîtrise des technologies...

The twitt to be

Il n’y a pas qu’en Belgique que l’on s’emmêle les doigts dans l’étroit clavier de son Blackberry ou de son iPhone, et la blogosphère internationale se gausse régulièrement à coups de « lol » en lisant les interventions des personnes politiques. L’enjeu est de taille pour les politiques. Le réseau social a dépassé depuis peu les 100 millions d’utilisateurs. Les « twitts », limités en nombre de signes, ne permettent pas les longs discours politiques ni la langue de bois, et favorisent la mise en valeur des agendas (dire où on se trouve pour quel type d’évènement, c’est tout de suite plus simple à faire en 140 signes que d’expliquer sa position sur la nouvelle loi de financement).

La maîtrise des réseaux sociaux est depuis quelques années un critère de recrutement des chargés de communication ou des relations presse des élus, qu’ils soient communaux, fédéraux, communautaires... D’ailleurs, les enjeux du web sont même enseignés dans certains masters de communication politique !

Le twitt qui tue

Le dernier buzz en date cumule les degrés d’ironie. Lorsque Joëlle Milquet répondait avec un sourire ironique à la question d’un journaliste sur le départ d’Yves Leterme à l’OCDE, comme quoi cela était peut-être grâce à elle, le hashtag #cestjoelle a fait irruption, provoquant une flopée de twitts largement inspirés du site sur Chuck Norris.

Juste un délire d’une poignée de Belges bien drôles ? Un fait suffisamment important pour attirer l’attention d’un journal de notre voisin hexagonal...

Les nouvelles technologies, c’est bien. Tenter de s’en servir pour être plus plus proche de ses concitoyens, c’est bien aussi. Savoir s’en servir... c’est encore mieux. Soyons CRACS et soyons critiques des médias, ouvrons l’œil et sachons nous en servir... ACMJ ne dirait pas le contraire !

Laetitia Vignaud
Chargée de communication
lvignaud@cjc.be