Quand/Qu’en boira-t-on ?

L’alcool fait partie de notre culture, de nos habitudes de civilisation. Il se trouve dans les cafés, dans les supermarchés, et se déguste même chaud devant les stands des marchés de Noël. Parallèlement à cette place à nos côtés, on craint ses dérives et ses abus. Comment éduquer les jeunes à ne pas abuser de l’alcool ? Comment consommer sans se mettre en danger ou mettre en danger autrui ?

C’est un enjeu de société récurrent et chaque pays gère la thématique à sa manière. Aux États-Unis, on peut conduire à 16 ans, voter à 18 ans, et boire à 21 ans. La majorité « alcoolique » se situe donc après la majorité « conductrice » et la majorité « citoyenne », voire même la majorité sexuelle ! Bien que ce pays ne soit pas du tout un exemple des généralités légales ayant cours dans les pays occidentaux, cette majorité tardive est une réponse à un enjeu auquel tous les pays sont confrontés : comment encadrer les jeunes dans leur consommation d’alcool ?

Éduquer plutôt qu’incriminer

La posture choisie en Belgique n’est pas celle de la diabolisation de l’alcool. Étant notoirement le pays de la bière, c’est une position qu’elle aurait bien des difficultés à tenir ! Des évènements comme les 24h de Louvain-la-Neuve, les marchés Noël, le week-end de la bière à Bruxelles, ne sont que les exemples les plus parlants de l’importance culturelle des boissons alcoolisées. Inclure les jeunes avec les adultes en leur servant du mousseux aux fêtes d’anniversaire ou de Noël fait partie de nos habitudes familiales. Nous préférons initier nous-mêmes nos jeunes à l’alcool, dans un cadre restreint, convivial et parental.

Brider catégoriquement l’accès légal à l’alcool aux jeunes est une barrière virtuelle ; rien ne peut réellement prévenir une consommation d’alcool en famille, les parents pouvant sans problème faire le choix d’outrepasser les lois. De plus, l’interdiction a souvent un effet pervers : celui de pousser à une consommation à l’excès une fois l’âge légal atteint. Or, consommer de l’alcool en quantité raisonnable, sur quelques heures, ne conduit pas nécessairement à l’ivresse ni à des comportements dangereux (violence, conduite sous influence…). Par contre, boire de façon excessive en un laps de temps restreint met la vie en danger !

De plus, les interdictions légales, quelles qu’elles soient, ne sont pas toujours respectées. En Belgique, les serveurs des cafés ne demandent pas une carte d’identité (tout du moins systématiquement) quand des jeunes commandent une tournée de bières. Les habitudes culturelles priment parfois sur les dispositions législatives !

Parler d’alcool… à jeun ?

Les Guides Catholiques de Belgique ont lancé leur campagne interne « T’as bu, tabou ? » à l’automne 2012. L’objectif de ce travail de longue haleine est de susciter le débat dans les unités après une tournée de conférences sur l’alcool. Ces conférences informatives et ludiques ont donné les informations générales et ont permis de devélopper les bonnes questions ; maintenant, c’est au tour de chaque unité de construire ensemble, jeunes, animateurs et adultes, les règles de vie concernant l’alcool dans leur local.

Cette question touche les travailleurs de la jeunesse de manière générale ; le Groupe porteur « Jeunes, alcool et société », composé de onze partenaires issus des secteurs de la santé, de l’éducation et de la jeunesse, a travaillé un support ludique pour aborder la question de l’alcool. A contre-pied est un court-métrage d’animation qui recense les questions et les phrases qui animent les jeunes autour de l’alcool. Simple, direct, plein de vécus et de témoignages, il brasse en 8 minutes divers aspects, questions et idées liés à l’alcool. C’est l’outil idéal pour entamer une discussion avec les jeunes !

Nous vivons dans un monde où les lois et les règlements sont rédigés par des adultes, des élus. Au CJC et dans nos organisations, on donne la parole, les responsabilités et la parole aux jeunes, et l’alcool n’est pas une thématique faisant exception à la règle. Être CRACS, c’est aussi savoir aborder la question, et pas seulement autour d’un petit verre !

Laetitia Vignaud
Responsable Commu-Péda
lvignaud@cjc.be


A contre-pied : jeunes et alcool, dépassons les... par Univers_sante_asbl