Prise de conscience collective

Un article récemment publié dans Le Soir, intitulé "Oser les idées, les propositions, les transgressions" a attiré l’attention du CJC. Celui-ci nous parle de groupes de citoyens et de personnalités qui sont organisés dans des formes de participation démocratique.
Cela va au-delà des partis, dans lesquels de nombreuses personnes ne se sentent plus représentées.
C’est le cas de mouvements récents tels que « Tout autre chose », G1000 et le collectif « Ceci n’est pas une crise » dont les initiatives visent à chercher des solutions et proposer des alternatives aux défis lancés à notre société.
C’est avec intérêt que nous nous penchons sur ce phénomène de prise de conscience et sur l’engagement de la société civile !