Pour que le meilleur reste à venir…

A la mi-décembre, l’heure du bilan et des vœux de fin d’année approche à grand pas. Le CJC n’échappe pas à la règle !

Le secteur de la jeunesse vit pour le moment des temps mouvementés. L’avenir incertain des détachés pédagogiques ou encore les mesures d’austérité menaçant les organisations de jeunesse sont au centre des préoccupations du CJC et de ses membres. La mobilisation de ces dernières semaines et la manifestation du 18 décembre prochain n’y trompent pas.
A l’aube de cette année nouvelle – une année d’autant plus cruciale au vu des élections qui s’annoncent – le CJC souhaite qu’un changement s’opère et que les politiques prennent conscience de l’importance des organisations de jeunesse et, au-delà de celles-ci, des milliers de jeunes qu’elles rassemblent. Pour que le meilleur reste à venir et qu’une société où les jeunes aient la place qu’ils méritent soit possible.