Mieux que les subsides, le crowdfunding !

Tu as une idée, un projet, et tu en as marre de remplir des demandes de subsides ou de vendre des gaufres et des bics au porte à porte pour le réaliser ? Le crowdfunding ou financement participatif révolutionne le financement de projet en tirant partie des réseaux sociaux !

Le crowdfunding, c’est quoi ?

Littéralement "financement par la foule", cette méthode consiste à financer tout un projet par des particuliers, voir des inconnus. Une des particularités est l’absence, ou en tous cas la réduction de l’intervention d’intermédiaire dans le processus. Ceux qui donnent le font directement à ceux qui proposent un projet. Par exemples, pas d’intervention de l’Etat qui répartit les subventions d’une enveloppe fermée et donc limitée, pas de producteurs qui s’approprient le projet et font des choix ‘commerciaux’ et arbitraires, pas d’actionnaires à qui il faut rendre des comptes et qui ont leur mot à dire alors qu’ils n’ont pas les connaissances suffisantes du produit ! C’est donc une nouvelle forme de mécénat "collectif web 3.0". Des particuliers offrent une somme à une personne qui s’est engagée à l’utiliser pour un projet bien défini. Il s’agit d’une promesse de don interpersonnelle.

La présentation du projet est cruciale pour attirer les dons. La plupart des sites recommandent de poster une vidéo, pour le côté humain. Mais le plus important sera la description du projet, assortie d’un budget pour montrer à quoi va servir l’argent, un échéancier, et des contreparties (ce sont les avantages dont les donneurs peuvent bénéficier).

La plupart du temps, ce sont donc des projets aboutis, qui ont nécessité des recherches, du travail préparatoire, voire des prototypes qui sont proposés. L’argent récolté servira donc à promouvoir le projet, le réaliser et le distribuer à plus grande échelle. L’argent ne rémunère pas le travail fourni, mais offre le financement nécessaire à lancer une production et une diffusion.

Au final, les projets financés représentent donc l’intérêt et le choix des gens, d’un groupe, et non ceux d’une personne qui gère un gros portefeuille.

Quelle garantie ?

Pour le ’’donneur’’, la somme promise n’est débitée que si un montant minimum est atteint. Ce montant est prévu par le propriétaire du projet.

En plus, il y a les contreparties ! Sans être obligatoires elles peuvent constituer une motivation importante à donner de l’argent : souvent, les contributeurs peuvent bénéficier du projet en avant-première, à prix réduit… En fonction de la somme promise, des contreparties diverses sont offertes. Tu promets 5€ pour la production d’un CD ? Tu en recevras les musiques au format MP3. 20€ ? Tu recevras le CD. 50€ ? Tu recevras le CD et une place pour le concert du groupe. Ces contreparties renforcent donc l’engagement moral de celui qui propose son projet.

Les sites qui permettent de faire cet appel de dons offrent une structure rassurante. C’est le seul intermédiaire, qui est une occasion de donner plus de visibilité à un projet.

Un exemple vaut mieux qu’un long discours

Pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants, prenons un exemple concret, tiré du site Kickstarter. Mateo di Pascale, de Milan en Italie, a réalisé des recherches pendant 2 ans pour compiler les images des tarots, du design moderne, et de la Gestalt, une forme de psychothérapie. Il a réalisé un jeu de 78 cartes, chacune accompagnée d’explications. Il a pour but de faire travailler l’imagination et la créativité. Pour financer la production de son jeu, Mateo a fait un appel de dons sur le site Kickstarter. Il a proposé des contreparties allant du jeu envoyé en version digitale, à une session de travail d’une journée avec l’auteur pour expliquer comment utiliser le jeu de cartes. Et il a récolté 3 fois plus que ce qu’il lui fallait ! Il va pouvoir éditer son jeu en plus d’exemplaires que prévu !

Au travers de toutes les possibilités qu’offrent Internet, le crowdfunding est un outil qui met en lien des personnes, qui responsabilise, qui valorise l’engagement... Vous voyez où je veux en venir ?

Cédric De Longueville
Permanent pédagogique
cedric.delongueville@resonanceasbl.be



Des exemples de sites de financement collectif :
Kickstarter (eng)
Sposume (eng)
Indiegogo (fr/eng)
Ulule (fr)
Octopousse (fr) ()
Kisskissbankbank (fr) ()
Arizuka (fr) ()
Babeldoor (fr) ()