Maximiser les moyens

Depuis mercredi dernier, et pour une durée de trois mois, s’ouvrent les négociations sectorielles 2015-2016 pour l’enseignement. Les organisations syndicales et les pouvoirs organisateurs partageront leurs revendications et priorités au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Entre autres, la simplification du travail des PO en matière de gestion du personnel, la compensation des mesures fédérales en matière des pensions publiques, l’accompagnement des jeunes enseignants et la viabilité du pacte d’excellence. Les intentions seront présentes. Le pouvoir politique a tout intérêt, pour le devenir de notre société, d’essayer de minimiser les coupures dans l’éducation formelle qu’on appelle l’école.