18/03/2007

Manifestation internationale anti-guerre

Non à la guerre, non à l’occupation. Pas de complicité belge. Paix pour le Moyen Orient

Gare du Nord, Bruxelles, dimanche 18/03/2007 à 14h

La « guerre contre le terrorisme » des Etats-Unis et de leurs alliés, ainsi que leur politique de démocratisation forcée, sont contreproductives politiquement et ont rendu la région du Moyen-Orient plus instable :
- En Irak, l’invasion et l’occupation illégales sont à l’origine de plusieurs centaines de milliers de victimes civiles. Le pays n’a jamais été aussi loin d’un état de paix, de bien être et de démocratie.
- La situation dans les territoires Palestiniens se dégrade continuellement suite au boycott américain et européen d’un gouvernement démocratiquement élu.
- La population civile est une fois de plus la principale victime de l’agression militaire israélienne et des sanctions économiques internationales.
- Le Liban est durement touché par l’invasion militaire israélienne qui, selon le rapporteur du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU et de diverses organisations humanitaires, est en violation du droit international et du droit international humanitaire.
- La politique de non-prolifération dans la région n’est pas crédible tant que l’arsenal nucléaire Israélien ne lui est pas soumis et alors qu’un accord de coopération portant notamment sur la non prolifération a été signé récemment entre Israël et l’OTAN.

Les signataires demandent que soit abandonnée une politique basée sur la menace militaire ou la violence qui prouve jour après jour son échec.
La guerre et la violence ne sont pas des solutions. La politique de la Belgique et de l’UE dans la région doit se baser sur les principes suivants :
- Le respect du droit international, du droit humanitaire international, de la charte des Nations Unies ainsi que des droits de l’homme.
- Le respect de la souveraineté des Etats et du droit à l’autodétermination pour chaque peuple.
- Le dialogue entre tous les acteurs politiques et la recherche de solutions pour les différents conflits.
Les organisations signataires de la plateforme anti-guerre demandent :
- 1. le retrait immédiat et sans condition de toutes les forces d’occupation de l’Irak et de la Palestine
- 2. la condamnation de la violence exercée contre les civils innocents de toutes les parties concernées
- 3. l’arrêt de toute collaboration directe ou indirecte belge avec les forces d’occupation, arrêt des transports militaires américains à travers le territoire belge, et donc l’annulation des accords s’y rapportant avec les Etats-Unis
- 4. l’arrêt de toute collaboration militaire de la Belgique, bilatérale ou dans le cadre de l’OTAN, avec Israël tant que les résolutions des Nations Unies ne sont pas respectées
- 5. pas de course à l’armement ni de militarisation de la région ; interdiction des armes à sous-munitions et des armes contenant de l’uranium appauvri ; une zone dénucléarisée au Moyen Orient

La manifestation : trajet et animation

- Nous partirons de la Gare du Nord à 14h. Un podium sera installé à la gare.
- Nous nous dirigerons alors vers l’ambassade américaine, devant laquelle nous organiserons un « die-in » silencieux (tout le monde se couche) comme signe de solidarité avec les victimes du conflit. Nous demandons également que chacun porte un brassard noir ou blanc. Nous comptons, comme l’année dernière, sur une manifestation animée.