« Je t’appelle citadelle »

Maison de la Francité : concours de textes 2011

Rompant avec les habitudes antérieures, le concours 2011 de la Maison de la Francité sera consacré au slam.

Venu de la rue et parfois qualifié de « poésie urbaine », le slam est un genre largement ouvert aux non-professionnels, pour lesquels des spectacles sont régulièrement organisés. Proche du texte de chanson, fait pour être déclamé en public, le texte de slam exprime en toute liberté des thèmes comme le vécu personnel de l’auteur, ses attentes à l’égard de la vie et de la société, le tout dans un langage que dominent le rythme saccadé et les jeux de sonorités. Notre concours s’adresse donc à tous ceux (toutes celles) qui ont l’esprit jeune ou qui ont su le garder !

En forme d’interpellation, le titre « Je t’appelle citadelle » s’inscrit d’emblée dans le langage parlé. Du point de vue phonétique, il est l’amorce d’une chaine de rimes avec des mots comme « elle », « aile », « infidèle », « passerelle », « Bruxelles », « fraternel », etc. ; il repose d’autre part sur un rythme ternaire, facilement exploitable.

Quant au contenu, le « tu » pourra aussi bien désigner une personne, une ville, l’Europe, ou encore l’amour, le bonheur, etc. La citadelle, en effet, peut être vue comme une réalité concrète ou morale, sous un angle positif (observatoire, protection, refuge) ou négatif (domination, enfermement, inaccessibilité). Chacun d’entre nous peut donc avoir sa (ses) citadelle(s), au gré de son expérience personnelle. Enfin, rappelons que le verbe « appeler » a au moins deux sens différents : « héler » ou « nommer »…

Le concours se déroulera en deux étapes :
1. Envoyez pour le 31 mars 2011 à minuit, par poste, fax (02/219.67.37) ou courriel (mdlf@maisondelafrancite.be) votre texte (entre 25 et 50 lignes) avec la fiche d’identité. Il fera l’objet d’une sélection visant à retenir les 30 meilleurs.
2. Chacun des 30 lauréats sera alors invité à déclamer son texte chez lui, et à leur envoyer l’enregistrement pour le 9 mai. Un jury classera les lauréats en 3 catégories (cadets, juniors, adultes), en tenant compte de la qualité des textes et des interprétations.

Les lauréats seront invités à la remise des prix, fixée au 1erjuin 2011 à 18h, où les attendent des chèques, des livres, des entrées gratuites, etc. De plus, les meilleurs textes seront publiés en un volume. Le concours est organisé avec le soutien de la Commission communautaire française et de la Communauté française.

Ci-dessous, vous trouverez le règlement du concours ainsi que la fiche de participation.

PDF - 49.8 ko