Magnificat : livre du pèlerin pour les JMJ

Le mensuel liturgique "Magnificat" a été choisi par le comité organisateur des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Madrid pour éditer le "Livre du pèlerin", guide pratique des différents évènements liturgiques de ce rassemblement.

Riche de plus de 400 pages, le « Livre du pèlerin » comportera les prières quotidiennes, les textes de la messe mais aussi ceux des divers moments liturgiques du rassemblement. Le pèlerin y trouvera également des biographies des saints patrons des JMJ, des explications sur le sacrement de la réconciliation, sur le rosaire, un "examen de conscience", de nombreux chants et l’ordinaire de la messe en espagnol et dans la langue d’édition.

7 langues, 600 000 exemplaires

Proposé en 7 langues, ce "Magnificat" a été imprimé à près de 600’000 exemplaires au total dont près de 190’000 en espagnol et 180’000 en anglais, afin d’être remis aux pèlerins de toutes langues. Les 80’000 exemplaires tirés en italien ne seront pas de trop pour combler les attentes des pèlerins de la Péninsule, nation la mieux représentée à Madrid avec plus de 86’000 inscrits au 18 juillet 2011. 60’000 "Livres du pèlerin" seront distribués aux jeunes francophones et 20’000 autres seront édités dans chacune des langues suivantes : allemand, portugais et polonais.

Comme à l’accoutumée, les textes liturgiques quotidiens et les méditations qui les accompagnent sont prolongés au-delà de la durée des JMJ. Ainsi, le livret du pèlerin comprend les textes de chaque jour, du 15 août au 4 septembre 2011. De quoi prolonger l’ambiance liturgique des JMJ.

"Magnificat" choisi pour les carnets liturgiques des déplacements du pape

De plus en plus souvent, "Magnificat" est choisi pour les carnets liturgiques des déplacements du pape. Née en France en 1992, cette revue mensuelle est aujourd’hui présente sur les 5 continents. Lors des précédentes JMJ, celles de Sydney, en Australie, en juillet 2008, c’est l’éditeur français qui avait déjà été choisi. Pour la visite du pape au Royaume-Uni en septembre 2010, ou à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, en novembre de la même année, le mensuel avait également produit les livrets liturgiques distribués aux fidèles.