Communiqué de presse du Conseil de la Jeunesse

Les jeunes seront aussi au rendez-vous de Durban !

JPEG - 9.6 ko
Conseil de la Jeunesse

Après Bali, Poznań, Copenhague et Cancun, le Conseil de la Jeunesse continue son travail de lobby auprès des délégations officielles du monde entier pour faire entendre la voix des jeunes sur les changements climatiques. Cette fois c’est Pauline Remouchamps (25 ans - Tubize) qui défendra les jeunes francophones à Durban (Afrique du Sud). Elle sera accompagnée par une jeune flamande (Heidi De Langhe) pour défendre une position forte sur l’après-Kyoto.

Du 28 novembre au 9 décembre 2011, les négociations climatiques à Durban seront le haut lieu de décisions capitales pour l’avenir des jeunes. Pauline a conscience de l’enjeu : « Cette année plus que tout, il sera de notre devoir de rappeler à nos dirigeants l’urgence de la situation climatique et l’importance de ses enjeux pour le développement de notre humanité. Nous ne sommes pas de simples observateurs, nous revendiquons notre statut de réels partenaires pro-actifs et légitimes ! Grâce à l’expérience acquise lors des autres sommets et dans le cadre d’un partenariat avec le conseil de la jeunesse flamand, nous participons très activement à ce mouvement fédérant la jeunesse internationale. »

L’horloge tourne sans relâche. La concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère ne cesse d’augmenter. 2010 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée. Les effets du changement climatique sont de plus en plus marqués : tornades, pluies torrentielles, cyclones, etc. Les chercheurs du Giec viennent d’ailleurs d’établir un lien formel entre ces catastrophes et les changements climatiques.

Fort de ces constats, Pauline axera son travail sur place sur deux aspects principaux : « premièrement une action de sensibilisation massive sur la nécessité d’une deuxième période d’engagement autour du Protocole de Kyoto et de la prise de mesures effectives afin de diminuer drastiquement et réellement les émissions de CO2. Ensuite un travail de lobbying plus approfondi concernant la mise à disposition effective de moyens suffisants pour permettre aux pays en développement de faire face aux conséquences du dérèglement climatique global. »

Durban, c’est enfin l’occasion de travailler avec la Communauté internationale à un accord fort et juste pour l’après-Kyoto. Avec les jeunes du monde entier, nos deux représentantes vont appeler les décideurs à prendre leurs responsabilités pour les générations futures.

Pauline et Heidi participeront de près aux négociations sur place du 28 novembre au 9 décembre, grâce à leur accès à la délégation belge officielle. « En tant que jeunes représentants, nous serons unis pour pousser l’UE et les autres à prendre leurs responsabilités » déclarent-elles ensemble.

Si vous désirez rencontrer notre jeune ambassadrice, Pauline, ou entrer en contact avec elle avant son départ (ce jeudi 24 au soir), vous pouvez la joindre au 0474/70.77.90.

Vous trouverez également ci-dessous une lettre ouverte envoyée aux Ministres belges du climat et de l’environnement (Magnette, Henry, Huytebroeck et Schauvliege). Cette carte blanche est destinée à être publiée dans la presse afin d’interpeller publiquement nos Ministres et de les mettre face à leurs responsabilités.

Word - 94 ko



Pour plus d’infos, n’hésitez pas à contacter Joachim Wacquez au 0498/32.37.89.