Les droits des enfants, une question toujours d’actualité

Toutes les cinq minutes, quelque part dans le monde, un enfant meurt à la suite d’un acte de violence. C’est pourquoi, depuis 1992, l’ONU a choisi la date du 4 juin pour rappeler les violences que subissent des milliers de jeunes.

Un récent rapport de l’UNICEF note que la plupart des enfants ont été tués en dehors des zones de guerre et que la violence physique, sexuelle et psychologique constitue le quotidien de millions d’enfants qui ne sont pas en sécurité dans leurs foyers, les écoles ou les communautés.

Il reste beaucoup à faire pour que les droits des enfants deviennent une réalité. Promouvoir et défendre ces droits, c’est, tout d’abord, créer les conditions sociales, économiques et culturelles afin que tous puissent y accéder. Il faudra donc encore beaucoup de volonté politique et d’acharnement individuel et associatif afin que les mesures nécessaires pour y parvenir soient misent en œuvre.