22/10/2007

Le volontariat vu par les jeunes


Pendant 3 ans, les OJ du CJC valorisent l’engagement volontaire des jeunes. Dans ce cadre, du 15 mai au 15 juillet 2007, le sondage « la radiographie du volontaire » a été mis à la disposition des internautes sur le site www.cjc.be.

Les jeunes se sont exprimés sur leur vision de leur engagement, sur les motivations qui les poussent, sur le rôle et la place du volontaire dans son OJ et dans la société, etc.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une enquête scientifique représentative, voici quelques résultats qui nous montrent tout de même que l’engagement volontaire n’a rien perdu de son dynamisme.

1. Un engagement

Pour les sondés, leur volontariat est une chose sérieuse. La plupart se sentent énormément (22%), beaucoup (49%) ou moyennement (20%) engagés dans leur OJ et leur motivation est plutôt grande. La plupart se sentent très utiles (58%).

10% consacrent à leur action au moins une heure par semaine ; 32% y consacrent de 2 à 5h par semaine et 24% de 6 à 10h par semaine ! Pour eux, les grands mots qui caractérisent le volontariat sont : la solidarité, la rencontre, la défense des valeurs, le partage, le service et l’amusement.

2. Des actions

On peut diviser les tâches et rôles des volontaires en 2 grandes catégories :

- l’action de terrain, qui représente la plus grande part de l’engagement bénévole. 57% des volontaires animent ou organisent des activités, 33% coordonnent une équipe, 29% participent ou bénéficient des activités et services des OJ, 26% soutiennent l’action de terrain ;

- l’encadrement de l’action de terrain. 27% représentent leur OJ à l’extérieur, 26% sont membre de l’Assemblée Générale ou du Conseil d’administration de leur OJ, 23% forment d’autres volontaires, 19% font de la gestion administrative et financière.

Pour les sondés, l’engagement volontaire en OJ, c’est aussi défendre des valeurs et des idéaux (66%), assumer des responsabilités (53%), faire de nouvelles connaissances (52%), préparer des activités (48%), se former pour s’améliorer (25%), et prendre une place dans la société (24%).

Pour la plupart des répondants, la considération de leur engagement à l’extérieur ne pose pas problème. 70% parlent de leur engagement à l’extérieur et celui-ci est perçu positivement par leur famille (77%) et leurs amis (63%).

3. Des motivations qui évoluent

A leur arrivée dans l’OJ, les jeunes espéraient trouver : un épanouissement personnel (52%), une rencontre avec d’autres (52%), de l’amusement (32%) et une expérience de la vie en groupe (32%). Aujourd’hui, ces attentes ont été rencontrées pour la plupart d’entre eux. Certains ont également acquis des compétences (41%) et trouvé l’envie de prendre des responsabilités (35%).

Par la suite, ils aimeraient acquérir des compétences (25%), s’épanouir personnellement (25%), que cette expérience devienne un tremplin pour autre chose (25%), et 20% souhaitent défendre une cause, un idéal.

Enfin, beaucoup identifient d’autres apports positifs de leur engagement. Ils se disent plus mûrs, responsables, tolérants, ouverts à la différence ou encore autonomes.

4. En guise de conclusion…

Globalement, le volontaire se sent bien dans ses baskets, il aime ce qu’il fait et connaît les motivations qui le lient à son action bénévole. Il a conscience que son engagement est utile aussi bien à la société qu’à lui même et qu’il est soutenu aussi bien à l’intérieur de son OJ qu’à l’extérieur.

D’autres résultats :



« Mon engagement est utile… »











« En dehors de mon OJ, je m’engage au niveau… »










« Je suis engagé dans cette organisation depuis… »










Le Professeur Ben Evolla