La formation Internet ? Ou l’Internet formaté ?

Internet est de plus en plus présent dans notre quotidien, il nous met en contact et en lien avec un réseau de personnes et d’informations sans précédent. Avec un tel potentiel d’échange d’informations, n’est-ce pas le lieu le plus approprié pour nous former et apprendre des autres ?

De plus en plus de sites sur le réseau nous proposent de suivre des formations en ligne. C’est un moyen d’apprendre qui offre beaucoup de liberté et de flexibilité ! En effet, les dispositifs E-Learning nous accordent un degré d’autonomie important. Nous pouvons donc nous engager individuellement dans les activités d’apprentissage proposées et assumer la responsabilité de notre propre apprentissage. Nous choisissons à la carte les domaines et le contenu qui nous intéressent. De plus, nous avons un très grand contrôle sur notre planning ainsi que sur l’investissement en temps que nous souhaitons y consacrer. Etant donné que les modules sont entièrement en ligne, nous avons la possibilité de passer en revue plusieurs fois les supports et d’y revenir quand bon nous semble. Particulièrement utile et pratique si nous n’avons pas compris du premier coup les éléments présentés. Et si pour une raison ou une autre notre planning change, c’est sans problème que nous reportons la séance de travail.

Cette liberté qu’offre Internet est aussi son plus grand défaut ! N’importe qui peut mettre n’importe quoi sur le web. Il est donc très difficile d’avoir des garanties sur la pertinence pédagogique des outils virtuels proposés. Qui les a mis en ligne ? Quels programmes ont été suivis ? Qui contrôle les contenus ?

Le contenu « par défaut » est arbitrairement mis en ligne par le formateur. Nous n’avons donc pas la possibilité de le manipuler ou de le transformer facilement en fonction de nos propres besoins. La tentation peut également être forte pour le formateur de décharger dans les modules en ligne des tonnes de contenus. Si l’information est trop dense ou mal structurée, on court le risque de court-circuiter cette masse de données et ainsi de rendre caduc notre apprentissage. De plus, l’utilisateur rencontre une redondance de problèmes ou de faiblesses sur les nombreux sites proposant ce genre de services. Le peu d’évolution du contenu, le manque de dynamisme de la communauté d’utilisateurs, la complexité de son utilisation ou encore la difficulté de s’y retrouver dans l’architecture du site n’en sont que quelques exemples. Il nous faudra au final une longue prise en main, dans un système trop souvent cloisonné et limité dans les moyens pédagogiques utilisés, sans aucune garantie que le formation proposée corresponde à nos attentes, soit adaptée à nos connaissances ou dispense un contenu pédagogique correct et reconnu. En effet, ce système de formation n’est sujet qu’à très peu de contrôle (voire aucun) et ne répond à aucune règle légale, ni à des labels d’homogénéisation lors de la conception et la diffusion de son contenu.

Sans oublier qu’à l’heure actuelle, il existe toujours une fracture numérique et ce, même dans nos régions. Certes, le nombre de personnes ayant accès à Internet augmente de plus en plus. Malgré tout, la connexion au réseau est loin d’être une généralité et l’emploi de l’outil informatique nécessite une certaine connaissance, ce qui peut parfois constituer un frein à son utilisation. De plus, le coût parfois excessif de l’accès à Internet doit également être pris en compte.

A y regarder de plus près, il est difficile de retrouver dans l’E-Learning toute la richesse et les objectifs de formation que nous proposons dans nos associations ; des formations permettant à chacun de s’épanouir et d’y être acteur. Internet, avec tout le savoir qu’il peut contenir, n’est pas encore en mesure de fournir la même richesse qu’un bon échange direct dans un groupe. Sans compter la capacité du formateur à recadrer et adapter le déroulement de la formation, à rebondir d’après les apports et les réactions des participants. Bien sûr, nos formations ont un cadre commun mais celui-ci sera adapté régulièrement en fonction des attentes et besoins des apprenants dans le but de rendre la formation la plus concrète et accessible possible et ce, afin d’acquérir des compétences en lien avec le quotidien et la réalité des formés. Pour que chacun en rentrant d’un moment de formation puisse y avoir trouvé son compte et se sente mieux armé pour porter ses projets et agir. Cela, Internet ne peut pas encore le proposer !

Néanmoins, tout n’est pas à jeter dans l’E-Learning, nous y trouvons beaucoup de réponses et d’informations. Il peut être considéré comme une énorme boite à idée pleine de ressources et de documents utiles pour la réalisation de nos projets. Il serait dommage de ne pas l’utiliser mais il est nécessaire de sélectionner soigneusement les informations qui y sont proposées. Il s’agit donc d’un parfait moyen pour compléter sa formation et étoffer ses connaissances... Mais l’E-Learning ne peut toujours pas se substituer à une vraie formation en groupe enrichie par les participants et guidée par le formateur.

Source : "La pédagogie est-elle soluble à distance ?" par Antonio de la Fuente et Corinne Mommen.

Guillaume Lair-Duée
Animateur pédagogique
guillaume.lairduee@resonanceasbl.be