La communauté belgo-turque, actrice de l’adhésion de la Turquie à l’UE ?

Au-delà de la difficile avancée politique de ce dossier, force est de constater que depuis le début, la question de l’adhésion de la Turquie à l’UE fait l’objet d’un débat difficile au sein de l’opinion publique européenne, voire même aujourd’hui au sein d’une certaine opinion publique turque. Mais comment cette question est-elle vécue par les Belges d’origine turque ? Ont-ils un « rôle » à jouer dans ce processus ? [1]

Les belgo-turcs, un pont pour l’adhésion ?

On a pu récemment le voir lors du lancement du cinquantième anniversaire de l’immigration turque en Belgique, la communauté belgo-turque est perçue, tant par la Belgique que, plus encore, par la Turquie, comme un acteur de dialogue et un « pont » indispensable entre l’« ici » et le « là-bas ». Porteurs d’une double appartenance, les belgo-turcs sont aussi le reflet des opinions publiques à la fois turque et européenne et ont ainsi une « place » particulière dans ce débat et ce processus d’adhésion.

A cet égard, s’il faut rappeler la grande hétérogénéité de la communauté belgo-turque [2], aux opinions forcément divergentes en son sein, il convient aussi de souligner que cette communauté ne s’est jamais réellement coupée de son pays d’origine. Suivant de près l’actualité des médias turcs, on peut ainsi penser qu’ils sont sujets à la même lassitude que les Turcs de Turquie concernant cette question de l’adhésion. Parallèlement, et de manière peut-être plus surprenante, on constate que certains Belgo-Turcs expriment des avis qui rejoignent ceux d’autres citoyens de l’Union européenne, avec les mêmes craintes d’une immigration massive par exemple...

Au-delà de ces influences, pour partie récentes, il est à remarquer un certain enthousiasme général vis à vis de la perspective de l’adhésion. Vivant en Belgique et retournant régulièrement en Turquie, ils se montrent globalement sensibles aux avantages liés aux valeurs de l’UE comme la démocratie, les droits humains, l’efficacité du système judiciaire, etc. Autant d’éléments dont ils aimeraient que la Turquie bénéficie.

Perspectives pour la communauté belgo-turque

Dans une évolution où l’on observe de plus en plus de citoyens belges d’origine turque s’engager dans une citoyenneté active, avec un engagement associatif marqué et varié, l’adhésion à l’UE pourrait renforcer cette dynamique d’intérêt pour les problématiques qui apparaissent en Belgique.

Plus globalement, on peut penser que ce caractère transnational de la communauté belgo-turque est déjà en soi un « laboratoire humain » d’une Turquie intégrée à l’UE. Il pourrait s’agir d’une pré-expérience très utile à prendre en compte pour envisager sereinement les aspects positifs futurs de l’adhésion et les éventuelles « questions » qu’elle pourrait poser au quotidien.

Marie Peltier
Chargée de projets - Pax Christi
marie.peltier@paxchristiwb.be