L’été sera chaud ?!

Après les grèves sauvages des gardiens de prison et des cheminots et celle des services publics le 31 mai, ce sont les magistrats qui manifestent ce mardi. Peu habitués à faire état de leur mécontentement – leur dernière grève remonte à 1918 –, les juges belges estiment ne plus avoir d’autres choix. Outre l’absence de moyens humains et matériels, ils dénoncent les mesures, envisagées par le gouvernement, qui menacent le principe de séparation des pouvoirs. La fronde à l’égard du gouvernement Michel, qui semble attendre que cela se tasse, vient donc de toute part et ne semble pas désarmer à l’image de la grève nationale prévue le 24 juin et de la suite du bras de fer opposant syndicats et direction de la SNCB… Le printemps a été socialement chaud, qu’en sera-t-il de l’été ?