L’enseignement en fête …

L’enseignement francophone belge et sa Ministre de tutelle sont à la fête depuis plusieurs semaines !
En guise de mise en bouche, un large débat sur l’avenir des cours philosophiques qui a finalement abouti à la création de ce que bon nombre appellent déjà un cours de rien, alors même que des idées intéressantes existent… Comme plat principal, une série de fuites concernant les questions des épreuves certificatives du secondaire. Le dessert est fait de « jours blancs et verts ». Si la recette n’est pas inintéressante, les Organisations de Jeunesse, le CJC en tête, regrettent qu’elles n’aient pu être associées davantage à cette initiative.
Une fête en trois actes qui ne redore pas l’image de notre enseignement et qui questionne la capacité de nos responsables politiques à porter des projets de société ambitieux, au bénéfice de tous et en concertation avec l’ensemble des acteurs impliqués !