L’Euro 2012, entre prédiction et persécution

Tout comme moi, vous êtes très certainement confrontés à l’invasion du ballon rond dans les magazines, le JT ou sur votre écran de télévision chaque soir… Pour quelle raison ? L’Euro 2012, of course ! Présenté comme un grand événement mobilisateur et fédérateur (206 nationalités différentes ont été répertoriées lors de l’enregistrement des demandes de billets), le Championnat d’Europe de football 2012 est également générateur de situations suscitant une réflexion sur les agissements humains. Les scènes de violence, insultes, abus d’alcool sont des faits courants dont la presse se fait volontiers le relais. A contrario, d’autres « pratiques » ne font pas ou peu l’objet de réflexions journalistiques. Et pourtant, le recours aux animaux divinateurs et l’exclusion des femmes dans les stades ne sont-ils pas également révélateurs de pratiques culturelles et politiques et religieuses déroutantes ?

Entre une prise de contrôle par les animaux…

Dans son mausolée érigé dans les jardins d’Oberhausen, Paul le poulpe ne doit pas s’inquiéter.( www.lefigaro.fr/.../97001-20101026FILWWW00514-paul-le-poulp...) Une vague d’héritiers lui a succédé. Tous vont tenter de prédire les résultats des matchs de l’Euro 2012.

Outrepassant toute rigueur d’ordre scientifique les animaux dotés du don de divination rencontrent une véritable popularité : un cochon ukrainien à Kiev, un putois nommé Fred à Kharkiv, la vache « Yvonne » en Bavière et l’éléphante « Citta » pour la Pologne. Nous voici revenus à l’époque romaine où les augures prédisaient l’avenir dans l’observation du chant et du vol des oiseaux. Néanmoins, l’Homme a quelque peu évolué depuis lors ; aujourd’hui le seul destin qu’il confie entre les pattes des animaux est celui des résultats sportifs. Certes Paul le poulpe avait fait preuve d’une réelle perspicacité (allant jusqu’à troubler les plus sceptiques d’entre nous) en réalisant 12 prédictions exactes sur 14. Mais était-il réellement nécessaire de perpétuer sa mémoire en lui trouvant des héritiers de natures diverses ? Eh bien oui ! Les enjeux liés à ces prédictions sont une médiatisation au spectre plus large encore pour l’événement ainsi que pour Kiev (la ville présente son cochon comme un “prophète, connaisseur des subtilités du football”). De plus, on peut supposer que les parieurs « frileux » et « superstitieux » sont davantage stimulés par les choix « judicieux » de ces bêtes de tous poils. Quant à celles-ci, elles n’ont qu’à bien se tenir : Yvonne, vache fugueuse, promise à l’abattoir, pourrait bien terminer en steak haché si ses prédictions s’avéraient inexactes…

… et l’emprise des gouvernements non démocratiques.

On sait que les femmes iraniennes doivent utiliser des piscines, plages, parcs, taxis, classes et wagons de métro strictement réservés à leur usage.( www.postedeveille.ca/.../iran-les-femmes-en-situation-desclavage.htm...) On a également connaissance du fait que les Iraniennes doivent respecter un code vestimentaire islamique ; le port du voile étant obligatoire.

Aujourd’hui, les cinémas leurs sont également interdits : un multiplex de Téhéran a été fermé par la police ce dimanche. La raison de cette fermeture inopinée ? La vente de billets offrant l’accès à des salles retransmettant des matchs… à des femmes. Ces dernières se voient refuser l’entrée aux projections publiques des rencontres de l’Euro 2012, (www.lematin.ch/monde/iraniennes-privees-football.../17163107 )+ (madame.lefigaro.fr/.../pas-deuro-pour-iraniennes-130612-232633) et ce en raison des comportements parfois « vulgaires » des hommes pendant les retransmissions. "La situation devient inappropriée quand des hommes et des femmes regardent ensemble des matchs de football dans les cinémas. Quand ils regardent du football, les hommes s’excitent et, parfois, profèrent des jurons vulgaires ou racontent des blagues obscènes. Cela ne préserve pas la dignité des femmes ", a affirmé Bahman Kargar, commandant adjoint de la police iranienne, en charge des affaires sociales.

Cette situation soulève dès lors une question : les particularités culturelles et religieuses d’un pays doivent- elles nuire à une partie de sa population et par conséquent lui refuser le droit à toute forme de distraction ? Pour les êtres humains résidant dans des pays démocratiques, la réponse apportée est de nature négative. Et pourtant, en Iran, les choses ne sont aussi évidentes. Les femmes continuent à lutter, jour après jour, afin que leurs droits soient respectés. Apparemment le combat n’est pas terminé…

L’Euro 2012, présenté par beaucoup comme le symbole de l’ouverture des pays de l’est à la démocratie (ce qui reste à vérifier) ( www.lemonde.fr/.../2012/.../si-ioulia-timochenko-n-est-pas-liberee-..), demeure un objet de critique. Croyances fantaisistes et discrimination ont malheureusement trouvé leur place dans ce genre d’événement.. Afin de rester CRACS, il est important que chacun d’entre nous prenne conscience des dérives liées aux événements sportifs (non- respect des droits de l’homme, malversations politiques et financières…) tout en appréciant (ou non) leur diffusion.

Florence Vandesteene
Permanente pédagogique
florence.vandesteene@resonanceasbl.be