KRACH ou CRACS ?

La situation actuelle de l’économie et de son incarnation la plus visible, la bourse, effraie et interpelle. Une fois de plus, la « main invisible du marché » ne fait pas le bien, le bon et le beau toute seule. L’économie libéralisée et dérégulée génère du chaos et de la douleur. Le Capitalisme est loin de s’effondrer mais ce nouveau signal rappelle la nécessité de l’encadrer par les pouvoirs publics et de l’accompagner de structures publiques, étatiques, associatives, mutualistes ou coopératives qui ne visent pas que le seul profit.