Journée Mondiale pour le travail décent

Jeunes CSCTous les ans, le 7 octobre, la Confédération syndicale internationale (CSI) organise la journée mondiale pour le travail décent. Cette année, la CSC, FGTB, CGSLB, avec la Coalition Travail Décent (les 3 syndicats et les ONG Nord-Sud coordonnées par le CNCD-11.11.11) mettent le focus sur la crise de l’emploi des jeunes et invitent à visiter leur action virtuelle, faite de fausses offres d’emplois pour les jeunes sur le lien Facebook

Ces caricatures d’offres d’emploi montrent qu’il est possible de trouver un job… mais quel job ? Par exemple, en Allemagne, il est possible de trouver un emploi dans le secteur du métal pour 1€ de l’heure. Aux Philippines, on peut devenir infirmière et travailler plus de 16 heures par jour. Avec cette action ludique et virtuelle, les jeunes syndicalistes et la Coalition Travail Décent veulent montrer que l’emploi des jeunes est un problème en Belgique, en Europe et partout dans le monde !

« La crise et l’incapacité ou la réticence des gouvernements à relancer l’emploi et la croissance ont un impact particulièrement fort sur les jeunes. Les chiffres officiels montrent que 75 millions de jeunes sont sans emploi dans le monde entier », selon Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI. « Il s’agit d’une bombe à retardement sociale et économique. Nous lançons avant le 7 octobre une campagne où les jeunes des quatre coins du monde pourront dire à leur ministre de l’Emploi qu’il faut commencer à créer des emplois – aussi en Belgique. »
Stop au travail indécent !

La Coalition Travail Décent rappelle aux décideurs politiques belges les engagements de principes qu’ils ont pris en cette matière et qui tardent à se concrétiser : exiger la transparence des multinationales quant aux conditions de travail dans leurs chaînes d’approvisionnement et des normes sociales contraignantes dans les traités internationaux de commerce et d’investissement. Les jeunes syndicalistes et les syndicats exigent pour les jeunes, en Belgique et dans le monde :