Je vote à l’italienne

« Politique I », « Comique II », « Dramatique III », les 3 premiers actes d’une commedia dell’arte sur le thème des élections italiennes. Un ballet parlementaire qui reflète l’incertitude des citoyens, une touche de rébellion, une réaction face aux processus européens sur l’austérité qui ne rime pas suffisamment avec solidarité. Une alliance avec la droite, on n’y pense pas. Avec Grillo, cela semble presqu’ironique. Un gouvernement solitaire, un vrai risque. On entre dans l’aire d’une démocratie mise au défi ! Celle qui joue l’équilibriste entre le jeu « diplomatique et économique - Acte IV ».