JOC : Manifestation contre les brutalités policières

Dans le cadre de la Journée Internationale contre les brutalités
policières, la Campagne Stop Répression de la JOC appelle à une manifestation unitaire contre les violences policières. Cette manifestation fera écho aux nombreuses mobilisations en Belgique, en Europe et dans le monde contre la répression et la brutalité policière.

Les gouvernements répondent à la crise par toujours plus d’austérité. Le désespoir et la peur servent à leur tour à justifier toujours plus de police, plus armée et donc plus de violence. Avec les outils de surveillance et de contrôle, la répression permet de criminaliser les mouvements sociaux. L’austérité et le tout sécuritaire alimentent donc un cycle de violence sans fin.

L’impunité de la police reste totale. Malgré les enquêtes annoncées à grand coups de conférences de presse, les victimes se voient privées de la vérité et de la justice qui leur revient de droit. Souvent, elles se retrouvent elles-mêmes criminalisées et poursuivies.
De l’accusation de rébellion à l’amende administrative, les outils répressifs de l’Etat se multiplient et avec eux l’arbitraire et la violence. Et la police qui devait protéger le citoyen devient un outil de peur dont chacun se méfie.

Des syndicalistes poursuivis au jeune brutalisé à Montgomery en passant par les anti fascistes tabassés à Trône, les cas de violences et les abus se sont multipliés l’année dernière. De Bruxelles, à Londres en passant par Athènes, de l’Indonésie au Canada, partout les gens résistent et amènent des revendications basiques de respect, de justice, de vérité. Parce que chaque violence est un abus.

La Journée Internationale contre les brutalités policières est née en 1997 à l’initiative du COPB (Collectif Opposé à la Brutalité Policière), un collectif basé à Montréal, au Canada. En 2012, elle fut l’occasion d’une manifestation à Bruxelles.
La campagne « Stop Répression » de la JOC et les organisations signataires de cet appel se rejoignent pour une manifestation le vendredi 15 mars 2013 à 18h contre la brutalité policière et toutes les répressions, ici et ailleurs !