Et à la fin, Trump gagne…

La claque est rude et le choc immense… L’inimaginable s’est confirmé hier matin : celui en qui personne ne croyait, pas même son propre camp, devient le nouveau président des Etats-Unis. Cet homme, dont l’assise et la popularité reposent – avant tout, si pas uniquement – sur son argent et qui n’a jamais exercé de mandat politique, est à la tête de la première puissance mondiale. Ce machiste, dont les discours protectionnistes, populistes et insultants envers de nombreuses catégories de population nous ont atterrés, a trouvé un écho dans cette Amérique qui semble si éloignée. Il y a un peu plus de quinze ans, un célèbre dessin animé avait prédit l’arrivée de cet homme, souvent qualifié de bouffon, à la Maison Blanche. Une plaisanterie qui ne fait désormais plus rire personne.