Difficultés budgétaires pour le secteur associatif

Il y a quelques jours, la Fondation Roi Baudouin publiait son 6ème baromètre de la situation financière du monde associatif en Belgique. Les constats sur le financement public des associations posent question. Près de 40% des associations sondées ont vu leurs subventions structurelles diminuer en 2015, parfois jusqu’à 10%, alors même que les subventions par projet n’ont pas tendance à augmenter pour combler ces diminutions. Concernant l’octroi de financements publics, la technique dite de la « râpe à fromage » est très fréquemment utilisée. Cette méthode, qui consiste à diminuer régulièrement de quelques pourcents les subventions structurelles, présente l’avantage de ne pas devoir faire de grosses coupes budgétaires dans un seul domaine et d’avoir un impact partagé par l’ensemble des secteurs. Néanmoins, ces petites diminutions successives peuvent parfois avoir des impacts conséquents pour des organisations déjà au bord de l’asphyxie budgétaire. Le travail d’organisations, telles que le CJC, pour la défense d’un secteur associatif indispensable pour le vivre-ensemble doit se poursuivre avec plus de vigueur encore et, d’ici l’arrivée de jours meilleurs, ce secteur devra faire preuve de la créativité qu’on lui connait !