Difficile de ne pas céder à la peur ...

Pour les Belges et en particulier les Bruxellois, cette semaine a commencé d’une bien étrange façon. Un niveau d’alerte terroriste rarement atteint a poussé les pouvoirs publics à prendre des mesures exceptionnelles. Entre la fermeture de nombreux espaces collectifs et la présence en masse de la police et de l’armée dans la capitale, difficile pour les Bruxellois de continuer à vivre normalement. À cela s’ajoute les médias qui ne cessent d’évoquer cette menace et vont même jusqu’à donner des conseils aux citoyens en cas d’attaques terroristes. Autant d’éléments qui contribuent à entretenir un climat de peur qui s’étend et touche même celles et ceux qui ne souhaitent pas céder à la terreur. Espérons que cette sombre période ne durera pas.