Désenchanté ?

Sale temps pour la politique… Les médias ne cessent de nous le rappeler, à raison évidemment et à profusion surtout : François et sa Pénélope, Marine et ses assistants fictifs sans parler de la saga wallonne Publifin et ses répliques. Tous partis confondus, les politiques défraient la chronique, malheureusement moins pour leurs projets que pour les affaires dans lesquelles ils sont empêtrés. Dès lors, comment s’étonner, si ce n’est du désintérêt, de la perte de confiance des jeunes, et des Belges en général, dans leurs institutions et la sphère politique ? Comment s’identifier à ces hommes et femmes qui paraissent tellement déconnectés de la réalité ? Un sursaut moral et éthique est indispensable si le monde politique veut espérer se réenchanter…