Des perspectives moins favorables que prévues …

Quelques mois après l’installation du gouvernement Michel, quelle n’est pas notre surprise d’apprendre que le Bureau du Plan prédit une situation à l’horizon 2020 beaucoup moins favorable que celle envisagée par la Banque Nationale, il y a quelques semaines. Ainsi, le nombre d’emplois qui seraient créés par les mesures envisagées serait en nette diminution (de 56.000 à 16.300) alors que le PIB et le revenu des ménages sont en recul ! Ces perspectives peu réjouissantes s’ajoutent aux effets déjà observés précédemment tels que l’exclusion d’un nombre important de citoyens des allocations de chômage et renforce ainsi la morosité du climat ambiant dans notre pays.