De nombreux jeunes connaissent la pauvreté en Belgique

Désormais, 31,9% des bénéficiaires du CPAS ont entre 18 et 24 ans, bien que cette tranche d’âge ne représente que 10,7% de la population belge. Principale conséquence de la perte des allocations d’insertion qui a touché un nombre important de jeunes. Quel est l’avenir offert aux jeunes dans une société où on leur donne de moins en moins de place et de possibilité d’intégration ? Quel risque de stigmatisation encourent-ils ? Un processus d’accompagnement vers une citoyenneté active, une reconnaissance de la valeur qu’ils représentent dans une société où ils sont légitimes, c’est ce que l’ensemble des acteurs du secteur de la Jeunesse attend.