CP front commun - Les syndicats refusent le plan d’austérité pour les jeunes

La CSC et la FGTB soutiennent les organisations de jeunesse dans leur combat contre la suppression de près d’un tiers des postes de détachés pédagogiques.

A travers leur expertise pédagogique, les professeurs détachés de l’enseignement jouent un rôle crucial dans les projets de 89 organisations de jeunesse. Il est inconcevable de sacrifier – en toute discrétion – les projets de ces organisations.

Si cette mesure est votée à la mi-décembre par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles :

- 23 organisations de jeunesse seront amputées d’un détaché pédagogique. Les projets en cours et à venir seront gravement hypothéqués.
- 23 détachés pédagogiques devront abandonner leurs projets, et les jeunes qui y sont associés.
- 23 enseignants remplaçants se retrouveront au chômage du jour au lendemain.

Les partis progressistes (PS, CDH, ECOLO) donnent un bien mauvais signal à la jeunesse. Pendant que ces partis en campagne alignent les bonnes intentions et mettent les jeunes au centre des enjeux, ils décident dans le même temps et en toute discrétion d’appliquer un programme d’austérité aussi brutal que contre-productif. C’est au contraire un refinancement de ce secteur qui devrait être à l’ordre du jour.

Le front commun syndical, avec tout le secteur de la jeunesse, appelle la Ministre et ses partenaires du gouvernement à reconsidérer cette décision incohérente et brutale.

Marc Becker
Secrétaire National de la CSC

Thierry Bodson
Secrétaire général de l’Interrégionale wallonne de la FGTB