Favoriser la mixité sociale et culturelle

CJD - Conseil Jeunesse Développement

Favoriser la mixité sociale et culturelle.

1. Finalité

Le Conseil Jeunesse Développement (CJD) encourage les 16-35 ans à s’engager dans des actions favorisant le vivre ensemble pour que tous les jeunes, quels que soient leur parcours et leurs origines, se rencontrent et s’engagent ensemble dans la société. L’interculturalité est ainsi au cœur de son projet associatif. En valorisant la mise en projet des jeunes, le CJD forme des jeunes CRACS (citoyen, responsable, actif, critique et solidaire) et s’ancre dans une démarche d’éducation permanente.

2. Missions

  • Défendre et promouvoir l’interculturalité et le vivre-ensemble
  • Susciter l’engagement de jeunes de différentes origines et milieux sociaux dans la société
  • Créer des lieux de dialogues, de rencontres et d’échanges
  • Former des jeunes CRACS d’une société multiculturelle
  • Soutenir une action par et pour les jeunes : sensibiliser, mobiliser et animer.

3. Fonctionnement général

Le Conseil Jeunesse Développement est une asbl agréée par la Fédération Wallonie-Bruxelles en tant qu’Organisation de Jeunesse, dans la catégorie Services de Jeunesse.

4. Historique

En 1951, l’asbl Groupes d’amitiés nait à l’initiative de l’ACJB (Action catholique de la jeunesse belge) mais ce n’est qu’en 1969 que l’asbl est agréée en tant qu’Organisation de Jeunesse. Elle a d’ailleurs toujours fait partie du Conseil de la Jeunesse Catholique.

En 1981, les Groupes d’amitiés deviennent le Centre Jeunesse Défense. A ce moment, l’association se dit d’inspiration chrétienne mais s’ouvre de plus en plus à tous les jeunes soumis à l’obligation de milice. En juillet 1996, suite à la suspension de l’obligation de milice, l’organisation se réoriente et change de nom pour devenir le Conseil Jeunesse Développement, les activités sont liées à l’information et le conseil juridique pour les jeunes. L’asbl se revendique alors pluraliste.

L’association continue son évolution et en 2012, l’Assemblée Générale valide l’interculturalité comme le cœur de son action, pour devenir le CJD que nous connaissons aujourd’hui !