C’est quoi le volontariat ?

Pour l’année européenne du Volontariat, Justice et Paix et le Festival International du Film francophone de Namur (FIFF) ont proposé aux jeunes de 3 à 25 ans de s’engager grâce au projet « Retroussons-nous les manches ». Plus de 600 participants se sont exprimés en customisant des T-Shirts.

Le but de l’activité était de réfléchir à ce que signifiait pour chacun le volontariat. « Cela sert à montrer à tout le monde qu’il faut vivre ensemble et non chacun pour soi », clame une élève de l’Institut Notre-Dame au sujet du T-shirt qu’elle a réalisé soigneusement. « La Belgique est le pays qui, proportionnellement, compte le plus de bénévoles au monde. Une personne sur cinq s’adonne à ce genre d’activité dans notre pays », dit Stéphanie, animatrice pour Justice et Paix.

Bien souvent, ceux-ci ne se rendent pas compte que de nombreuses activités qu’eux ou leurs parents exercent sont du volontariat. Ainsi, des élèves de 6 ème primaire du Lycée de Namur sont tout étonnés d’apprendre que leur marche parrainée de l’année passée constituait bien une activité de bénévolat. La plupart des jeunes sont inscrits dans un club de sport et y sont encadrés par des adultes, bénévoles eux aussi.

A l’écoute de ces exemples, les jeunes prennent conscience des nombreuses possibilités de volontariat que la vie leur offre… et les idées de fuser ! Tout le monde connaît un volontaire dans son entourage proche et en est fier. Afin de canaliser cet enthousiasme, les jeunes sont ensuite invités à déverser ces flots d’idées sur un T-Shirt en le customisant.

Cette semaine de festival a permis de mettre en avant une thématique que l’on pourrait croire sans intérêt, tant on vante partout l’égoïsme de nos sociétés modernes. Pourtant, force est de constater que le public s’est montré très réceptif, signe que l’image du jeune diabolique et désintéressé par la société véhiculée trop souvent dans nos médias est erronée. Oui, le jeune citoyen belge s’intéresse à l’Autre, il suffit simplement de lui donner l’occasion de s’exprimer sur ce qui l’entoure et il la saisira. Il montre ainsi qu’il est un CRACS.

En réalisant collectivement un œuvre citoyenne, les participants ont eu l’occasion de faire preuve de cohésion autour de valeurs qui les touchent. Grâce à la couverture de l’évènement par les médias locaux, les jeunes ont remarqué que leur avis est pris en compte et est relayé au plus grand nombre, ce qui prouve que le volontariat a bien un intérêt fondamental pour le fonctionnement de notre société !

Voir la vidéo du défilé de clôture et un article du journal Le Soir sur le projet : http://www.justicepaix.be/?article477

Santiago Fischer
Commission Justice et Paix Belgique francophone




« Retroussons-nous les manches » bénéficie du soutien du Bureau international de la jeunesse (www.lebij.be)