Besoin de cohérence

La cohérence constitue la pierre d’angle de l’éducation : un accord entre les paroles, les actes et la pensée permet de grandir. Cette attitude instaure un climat de respect. Si un responsable est aussi exigeant envers lui-même qu’envers les autres, il montre le bon exemple. S’il commet des erreurs, le reconnaît et s’amende, il restera écouté. Mais s’il s’accorde des privilèges et navigue entre tabou et mensonge, il saborde son autorité. Ceux qui nous représentent et nous gouvernent devraient veiller à conserver cette cohérence. C’est alors, en toute confiance, que les jeunes pourront, à leur image, devenir des citoyens.