J’ai lu

Horizons Sans Frontières

"Horizons Sans Frontières", c’est le roman photo réalisé par le groupe "Horizon Sans Frontières" de la JOC-Liège, en collaboration avec l’asbl liégeoise "D’une certaine gaité". Au format magazine, cette publication est un superbe voyage dans les rues de Liège, pour découvrir les visages et les histoires (...)

J’ai lu "Harry Potter and the Deathly Hallows"

On en a tant parlé, déjà, dans la presse écrite, à la télé, entre fans, entre non-fans, peut-être en avez-vous même discuté avec les jeunes que vous animez et qui rêvent de parler anglais rien que pour savoir au plus vite ce qui va s’y passer… le dernier « Harry Potter » est sorti !!! On pourrait (...)

J’ai lu "Quand un monstre vient au monde"

Quand un monstre vient au monde … il y a deux solutions : soit c’est un monstre qui aime les forêts lointaines soit, c’est un monstre qui a envie de vivre sous ton lit. Si c’est un monstre qui aime les forêts lointaines, pas de problème. Mais si c’est un monstre qui a envie de vivre sous ton (...)

J’ai lu « Entre le rêve et l’exil »

Attention, amateurs de romans réalistes, veuillez vous abstenir, car Australie vous fera découvrir un monde que très peu connaissent et dont certains ne sont jamais revenus. Anton, ex-journaliste correspondant de guerre, et Adrienne, ancien amour retrouvé, partent pour l’Australie afin (...)

J’ai lu "De gré De force"

« Victoire ! Il y avait bien une lettre ce matin, une petite enveloppe carrée, lorsque je suis descendu relever le courrier ! » Ainsi commence le livre énigmatique de Rossano Rosi, qui joue autant avec les prénoms qu’avec le langage. Se réjouit-il enfin d’avoir du courrier, lui, Agapet Adulé, (...)

J’ai lu "Comme de se dire d’un amour qu’il sera le dernier"

de l’amour à la mort... Couverture rose. Une photo sombre toute de gris et de noir : deux êtres faits de vent sur le point de s’embrasser. C’est l’amour qui se mêle à la mort. C’est la vie qui se mêle au crime. C’est l’ignorance qui compromet tout. C’est Laurence et Jérémie qui s’aiment jusqu’à ne plus (...)